A La Réunion, la route à 2 milliards ne mène nulle part

Par

Entamé voilà plusieurs années, aujourd’hui à l’arrêt, le chantier de la nouvelle route du littoral bénéficiera du plan de relance gouvernemental lié au Covid-19. Les surcoûts frôlent le milliard d’euros.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Saint-Denis (île de La Réunion). – Avec le philosophe Zénon d’Élée, la Grèce antique posait le célèbre paradoxe de la flèche en vol, qui vole et ne vole pas, et ne touche jamais sa cible ; la France, avec le président (LR) de la Région Réunion, Didier Robert, nous gratifie d’un nouveau paradoxe, tout aussi insoluble : celui de l’avancée des travaux de la nouvelle route du littoral (NRL).