Après avoir croqué «Marianne», un oligarque tchèque entre au «Monde»

Par

La mainmise des milliardaires sur la presse s’accélère. Après avoir acheté Marianne et une partie des magazines du groupe Lagardère, le tchèque Kretinsky veut croquer Le Monde. Cette boulimie, qui menace le droit à l’information des citoyens, souligne l’urgence du combat, conduit depuis dix ans par Mediapart, pour une presse libre et indépendante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pour celles et ceux qui pensaient de bonne foi, y compris au sein même de la rédaction du Monde, que le rachat du quotidien en 2010 par le trio Xavier Niel, Matthieu Pigasse, Pierre Bergé, n’avait pas nui à son indépendance et qu’un équilibre, fût-il fragile, avait finalement été trouvé entre les journalistes et ces richissimes hommes d’affaires, la nouvelle est un séisme : le journal pourrait être croqué par un milliardaire tchèque, Daniel Kretinsky, alors même que l’indépendance vis-à-vis des puissances d’argent a longtemps fait partie de son « ADN » démocratique.