Débat sur l'identité: de plus en plus d'élus UMP s'inquiètent

Par
«70% des élus UMP sont mal à l’aise avec cedébat sur l'identité nationale. Mais ils ne le disent pas publiquement par peur.» Interrogé par Mediapart, ce haut fonctionnaire, pourtant sarkozyste, se dit «outré» par les propos «insultants» de Nadine Morano, lundi, sur le “jeune musulman”. Depuis trois semaines, les fidèles du chef de l'Etat se relayent chaque jour pour relancer le débat à coups de provocations. Dans les régions, des manifestations ont eu lieu contre la tenue de telles réunions.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Insultant et honteux.» C'est ainsi qu'un haut fonctionnaire (voir notre boîte noire), pourtant sarkozyste, et qui ne peut prendre le risque de voir son nom publié, juge les propos de Nadine Morano. Interrogée le 14 décembre par un militant FN sur la compatibilité de l’islam avec la République, la secrétaire d'Etat à la famille avait dit attendre du jeune musulman français «qu’il aime son pays, qu’il trouve un travail, qu’il ne parle pas verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers».