La RGPP change de nom... et continue!

Par

Le gouvernement a lancé la modernisation de l'action publique (MAP) censée se substituer à la RGPP si décriée par la gauche. Pourtant, tant sur les objectifs que sur la méthode, c'est la continuité qui a été choisie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La gauche n’avait pas eu de mots assez durs contre la RGPP. François Hollande pendant la campagne présidentielle s’était ainsi engagé à rompre avec la logique comptable du non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, mais aussi à mettre « un coup d’arrêt » à cette politique tant décriée. Pourtant à regarder dans le détail le plan de modernisation de l’action publique (MAP) présenté à l’issue d’un comité interministériel ce mardi 18 décembre, difficile de ne pas ressentir comme une impression de déjà-vu.