Laïcité: Valls repart en guerre

Par et

Lors d'un débat devant le Conseil représentatif des institutions juives de France, le Premier ministre Manuel Valls s'en est pris au président de l'Observatoire de la laïcité, l'ancien ministre Jean-Louis Bianco. Ce dernier lui a répondu vertement. François Hollande est sommé de se prononcer sur ce débat qui divise la gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’attaque est directe, le désaveu cinglant. Lundi 18 janvier, lors d’une conférence-débat des Amis du Conseil des institutions juives de France (Crif) Manuel Valls s’en est pris frontalement aux deux principaux responsables de l’Observatoire de la laïcité (ODL), un organisme administratif consultatif placé sous son autorité. Visés : son rapporteur général, Nicolas Cadène, accusé d’avoir critiqué sur Twitter la philosophe Élisabeth Badinter après des propos polémiques sur l’islam. Mais surtout son président, Jean-Louis Bianco, ancien ministre PS et secrétaire général de l’Élysée sous François Mitterrand. Lors de la même conférence, Manuel Valls a également menacé de prendre des mesures envers les manifestations de boycott contre Israël.