Affaires : Hollande définit sa jurisprudence

Par

Jamais depuis son élection, le président de la République ne s’était exprimé sur l’attitude qu’il prônerait en cas de mise en cause judiciaire d’un ministre. Il a fini par trancher.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’était la grande inconnue. François Hollande n’avait jamais été très clair sur l’attitude qu’il prônerait en cas de mise en cause judiciaire d’un ministre. Durant la campagne, il n’en avait pas dit mot. Depuis son élection, le mystère restait entier. Interrogés à de nombreuses reprises depuis le début de l’affaire Cahuzac, ses conseillers avaient à chaque fois botté en touche.