Affaire Cahuzac : Moscovici de plus en plus fragilisé

Par

La position du ministre de l’économie, Pierre Moscovici, qui se défend depuis plusieurs semaines d’avoir utilisé les moyens de l’État pour tenter de blanchir Jérôme Cahuzac, a été fragilisée, mercredi 19 juin, par l’audition du procureur de la République de Paris à l’Assemblée nationale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dangereusement, l’affaire Cahuzac vient de se rapprocher du gouvernement. La position du ministre de l’économie, Pierre Moscovici, qui se défend depuis plusieurs semaines d’avoir utilisé les moyens de l’État pour tenter de blanchir son ancien ministre délégué au budget dans le scandale de ses comptes offshore, a été fragilisée, mercredi 19 juin, par l’audition du procureur de la République de Paris à l’Assemblée nationale.