Avec un groupe à l’Assemblée, Mélenchon réussit son pari

Avec plus de 15 élus, La France insoumise va former un groupe parlementaire. Mélenchon est élu à Marseille, comme plusieurs de ses cadres. Le PCF compte quant à lui 10 députés. Mais les deux formations peuvent-elles s’entendre ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au Dock des Suds, à Marseille, les militants sont bien plus nombreux qu’au premier tour. Beaucoup sont venus de circonscriptions éloignées où La France insoumise a été éliminée dès le premier tour, comme Serge et Claire, 33 et 34 ans, un avocat en droit du travail et une administratrice culturelle, arrivés d’Arles avec leur bébé « pour retrouver des amis, histoire de fêter au moins un truc durant ces élections ». Après avoir même douté de la capacité de FI à constituer un groupe parlementaire (15 députés), le nombre de députés annoncés (plus de 25 en comptant les communistes, plus encore en comptant certains élus d’Outre-mer) leur a rendu le sourire. Ils comptent sur eux « pour mettre le bordel » à l’Assemblée nationale, voire dans la rue en lien avec les mouvements sociaux. « Mais ça reste inadmissible de faire si peu de députés après un tel score à la présidentielle. J’espère que demain on aura de vraies élections démocratiques et proportionnelles », dit Serge.