Menace sur les subventions aux associations féministes

Par

Ce week-end, plusieurs associations féministes se sont inquiétées d’une baisse de 25 à 30 % du budget alloué aux droits des femmes. Si le secrétariat d’État a bien confirmé des coupes, leur niveau reste inconnu. Et un mail destiné aux délégations départementales évoquant la suspension des engagements et des crédits de paiement n’est pas pour les rassurer. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Alors que les associations féministes se sont récemment inquiétées de la baisse du budget accordé aux droits des femmes, un nouveau mail vient remettre de l’huile sur le feu. Dans ce courriel, le directeur général à la cohésion sociale et délégué interministériel aux droits des femmes, Jean-Philippe Vinquant, s’adresse aux délégués départementaux aux droits des femmes et à l’égalité femmes-hommes. Il leur demande de « suspendre dans l’immédiat les opérations d’engagement et de paiement des crédits » et de remonter au niveau national les crédits dédiés au parcours d’aide à la sortie de la prostitution.