Poutine dit à Macron ne pas vouloir de "Gilets jaunes" à Moscou

Par
Appelé par Emmanuel Macron à respecter les libertés fondamentales, Vladimir Poutine a répliqué lundi en expliquant ne pas vouloir de "Gilets jaunes" à Moscou à l'heure où l'opposition manifeste pour demander des élections libres au parlement municipal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

BORMES-LES-MIMOSAS, Var (Reuters) - Appelé par Emmanuel Macron à respecter les libertés fondamentales, Vladimir Poutine a répliqué lundi en expliquant ne pas vouloir de "Gilets jaunes" à Moscou à l'heure où l'opposition manifeste pour demander des élections libres au parlement municipal.