Passe sanitaire, Covid : les résurgences d’un antisémitisme virulent

Par

Des étoiles jaunes arborées dans les cortèges à la dénonciation d’un « paSS nazitaire », en passant par les pancartes « Qui ? » : la mobilisation contre le passe sanitaire donne lieu à de multiples expressions d’un antisémitisme virulent, ancré dans l’idéologie de l’extrême droite française. Certains ont tombé les masques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Quel nom ? Je ne connais pas cette personne. » Florian Philippot l’assure : il n’a aucun contact avec Alain Mondino, un de ses plus actifs soutiens sur les réseaux sociaux. Débarqué de la campagne du Rassemblement national (RN), où il était candidat aux élections municipales à Villepinte (93), pour avoir partagé des dizaines et des dizaines de contenus antisémites, comme l’avait révélé Mediapart, Alain Mondino mène désormais campagne pour le leader des Patriotes. Il relaie chacune de ses prises de parole et appelle à venir manifester à ses côtés chaque samedi depuis janvier.