Mélenchon: seul (ou presque) contre tous

Par

À gauche, beaucoup s’interrogent sur la légitimité du procès qui doit avoir lieu, ce jeudi et ce vendredi à Bobigny, contre six cadres insoumis. Mais au lieu de rassembler largement, la stratégie de défense accusatoire choisie par le leader de La France insoumise a refroidi la plupart de ses soutiens.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le communiqué est tombé lundi, tranchant comme une lame : « Certains, dans une campagne coordonnée, se disant victimes d’un procès politique digne des pires dictatures, multiplient les attaques outrancières contre les magistrats. Le sommet est atteint lorsque Jean-Luc Mélenchon [traite] les juges en général de “menteurs”. »