A Bordeaux, une rentrée étudiante privée «des moments qui soudent une promo»

Par Jérémy Jeantet

Sur le campus, les consignes sanitaires perturbent le processus d’intégration des étudiants. Alors que la préfecture a interdit les soirées dans les bars. Reportage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bordeaux (Gironde).– Sous le soleil de septembre, les étudiants cherchent l’ombre pour déjeuner sur le campus universitaire de Pessac, à l’ouest de l’agglomération bordelaise. Une quête plus facile que les autres années. Quelques jours après la rentrée universitaire, ce n’est pas la foule habituelle qui arpente les allées.