France

Cette semaine dans « À l’air libre »

Cette semaine, dans « À l’air libre », des enquêtes, des reportages, des interviews… et, surtout, un ton que vous n’entendrez pas ailleurs.

à l’air libre

19 novembre 2021 à 17h13

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF
© Mediapart

Lundi, dans « À l’air libre », trois femmes travaillant dans le monde politique sont venues dire : « Ça suffit ! » Mathilde Viot, à l’origine d’une tribune pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles dans le monde politique, et les sénatrices Laurence Rossignol et Mélanie Vogel ont réclamé que le monde politique « écarte les auteurs de violences sexuelles et sexistes de ses rangs ».

Mardi, Sandra Lucbert, autrice du Ministère des contes publics, et Julie Gervais, politiste coautrice de La Valeur du service public, étaient en plateau pour analyser comment le discours néolibéral aboutit à la défaillance organisée des services publicsSamia El Khalfaoui, tante de Souheil El Khalfaoui, tué à Marseille lors d’un contrôle routier, est venue nous raconter sa quête de la vérité dans cette affaire.

Mercredi, reportage de nos journalistes Célia Mebroukine et Bérénice Gabriel à Évreux, où la réalité du ticket de caisse se heurte aux petites annonces et aux promesses politiques. En plateau, Christophe Robert, de la Fondation Abbé Pierre, a lancé un appel pour que les questions de pauvreté et de pouvoir d’achat soient réellement présentes dans le débat public.

Enfin, jeudi, discussion avec Éliane Viennot, professeure de littérature, et Luca Greco, linguiste, autour de la panique morale provoquée par l’introduction du pronom « iel » dans Le Robert en ligne. Ou comment la volonté de démasculiniser la langue française se heurte à des résistances très politiques.

Rendez-vous la semaine prochaine, à 19 heures et en direct.

à l’air libre


2 commentaires

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
À l'air libre
par Berenice Gabriel et Célia Mebroukine
Grand entretien
par Justine Brabant
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne