La formation de jugement de la Cour de justice de la République (CJR), où les parlementaires sont largement majoritaires, a déclaré Christine Lagarde coupable de négligence dans la gestion de l'affaire de l'arbitrage Tapie, ce lundi 19 décembre. La CJR ne retient toutefois cette culpabilité que sur un point de l'accusation du chef de négligence, et dispense de peine l'ancienne ministre et actuelle directrice générale du Fonds monétaire international (FMI). La Cour n'a pas suivi les réquisitions de relaxe du procureur général Jean-Claude Marin.