Pollution: une surmortalité «significative» est mesurée autour du bassin de Lacq

Par

Selon une étude de Santé publique France, on trouve « une surmortalité pour les pathologies de l’appareil respiratoire » autour des usines du bassin de Lacq. Mais ces nouvelles mesures ne permettent pas d’évaluer si les industries sont la cause de cet excès de décès.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans l’ombre de la catastrophe de Lubrizol à Rouen, en septembre dernier, bien d’autres pollutions industrielles se répandent dans l’air des villes, des campagnes et dans les poumons de celles et ceux qui y respirent. Tant qu’un accident ne se produit pas, cette exposition à des substances dangereuses reste souvent invisible. Il faut une forte mobilisation locale, ou un scandale, pour briser le silence lié à l’absence de mesures.