Un ouvrier tué dans l'effondrement d'un tunnel ferroviaire

Par
Un ouvrier est décédé mercredi dans l’effondrement d’une partie de la voûte d’un tunnel ferroviaire entre Saint-André-les-Alpes et Moriez, dans les Alpes-de-Haute-Provence, a-t-on appris auprès de la préfecture du département.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

MARSEILLE (Reuters) - Un ouvrier est décédé mercredi dans l’effondrement d’une partie de la voûte d’un tunnel ferroviaire entre Saint-André-les-Alpes et Moriez, dans les Alpes-de-Haute-Provence, a-t-on appris auprès de la préfecture du département.

Le corps sans vie de l'homme, âgé de 54 ans et de nationalité portugaise, a été dégagé dans l'après-midi des gravats. Deux autres ouvriers ont pu s'échapper lors de l'effondrement et ont été évacués vers un hôpital.

"Environ 25 m sur les 1.195m du tunnel se sont effondrés", a-t-on précisé de même source.

Selon le conseil régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, qui gère cette ligne des Chemins de fer de Provence, ce tronçon était actuellement fermé à la circulation des trains pour des travaux de modernisation et de sécurisation.

Le tunnel construit en 1892, qui a déjà fait l’objet de plusieurs chantiers de rénovation, relie les vallées de l’Asse et du Verdon.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale