La droite fait le service minimum

Par

Le placement en garde à vue de l'ancien président Nicolas Sarkozy n'a suscité que de faibles réactions dans les rangs de la droite. Nadine Morano, bien seule sur le front, a raccroché au nez d'un journaliste puis diffusé un message accusant le juge Tournaire de « harcèlement ». Mais le parti s'est contenté d'un communiqué de trois phrases, que plusieurs cadres n'ont même pas relayé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Service minimum chez Les Républicains. Au soir du premier jour de garde à vue de l'ancien président de la République dans le cadre de l'affaire libyenne, la droite est aux abris.