Coronavirus: appelés en renfort, les soignants du service de santé des armées sont déjà «épuisés»

Par

Annoncé en grande pompe par Macron, le renfort du Service de santé des armées aux soignants sera surtout symbolique, celui-ci ne représentant qu’une infime proportion des capacités médicales françaises et ayant été affaibli ces dernières années par des réductions d’effectifs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«En guerre » contre le coronavirus, la France aura donc son hôpital de campagne, ses avions militaires médicalisés et ses soldats affairés autour des patients en état critique. Emmanuel Macron l’a promis dans son discours du 16 mars, et les premières évacuations de patients le surlendemain, largement médiatisées, sont venues le confirmer aux Français : l’armée vient à la rescousse des hôpitaux débordés.