Juppé candidat: un problème de plus pour Sarkozy

Par

Alors qu’à droite la grande question de la rentrée ne concernait que le retour de Nicolas Sarkozy, Alain Juppé bouscule le calendrier. Il se déclare candidat à la primaire de l'UMP et vise donc l'Élysée. Un pari risqué: l’homme aura 71 ans en 2017. Mais un événement à l’UMP: l’estivant du cap Nègre est pris à contre-pied.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est donc ce 20 août, dans la langueur de la pré-rentrée politique, que Juppé a frappé les trois coups, dont un uppercut au menton de son ami Sarkozy. Traditionnellement, cette semaine est celle des plans sur la comète. On égrène les questions dont les réponses surviendront en septembre. Côté pouvoir, cette année, on se demande par exemple comment le gouvernement réagira aux mauvais résultats économiques, et comment se comportera le PS, notamment à La Rochelle. À l’occasion du conseil des ministres de rentrée, François Hollande a essayé d’apporter ses réponses dans un entretien au journal Le Monde.