Un nouveau statut pour les enseignants-chercheurs

Par
Jeudi 20 novembre, des maîtres de conférences et des personnels d'université se joindront au cortège des enseignants de l'éducation nationale. Plus d'un an après le vote de la loi LRU, les enseignants-chercheurs s'apprêtent à vivre un bouleversement de leurs conditions de travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi 20 novembre, des maîtres de conférences et des personnels d'université se joindront au cortège des enseignants de l'éducation nationale. Plus d'un an après le vote de la loi sur la liberté et la responsabilité des universités («LRU»), les enseignants-chercheurs s'apprêtent à vivre un bouleversement de leurs conditions de travail. Depuis 1984, leur statut est régi par un décret qui établit un même nombre d'heures d'enseignement pour tous: 192 heures par année. Le reste de leur emploi du temps est occupé par leurs activités de recherche et des tâches administratives.