Ikea: des policiers étaient dans l'ombre

Par et

Quatre policiers sont mis en examen pour avoir cherché dans le fichier Stic des renseignements sur des recrues à Avignon. L'IGPN, la police des polices, n'est pour l'heure saisie que de ce seul cas. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le système Ikea n’aurait pas pu voir le jour sans la complicité de policiers. Pour l’instant, seuls ceux ayant travaillé lors de l’ouverture du magasin d'Avignon-Vedène sont cependant inquiétés. Au nombre de quatre, ils ont été mis en examen pour avoir cherché dans le fichier confidentiel Stic des renseignements judiciaires sur les possibles recrues de ce magasin, qui a ouvert à l’été 2010.