Charles Pasqua et André Santini ont été condamnés ce lundi 21 janvier 2013 à deux ans de prison avec sursis et une amende par le tribunal correctionnel de Versailles dans l'affaire de détournement de fonds de la fondation d'art Hamon. L'ancien ministre de l'intérieur Charles Pasqua a écopé d'une amende de 150 000 euros et deux ans d'inéligibilité, tandis qu'André Santini, lui aussi ancien ministre, a écopé d'une amende de 200 000 euros et une peine de cinq ans d'inéligibilité. Jean Hamon, collectionneur d'art, a quant à lui écopé d'une peine de deux ans de prison avec sursis, 200 000 euros d'amende et interdiction de gérer une entreprise commerciale durant cinq ans. Parmi les onze prévenus, seul l'architecte Jean-Michel Wilmotte a été relaxé.