Irradiés d'Epinal: le malaise des radiothérapeutes

Par
Le Journal officiel s'apprête à publier une série de mesures garantissant la sécurité dans les services de radiothérapie, après la mort accidentelle d'un cinquième patient à l'hôpital d'Epinal, à l'été 2007. Pourtant, le risque d'accident reste intact.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis le cinquième décès accidentel survenu à l'hôpital Jean-Monnet d'Epinal et le rapport accablant de l'Inspection générale des affaires sociales pointant les fautes graves des praticiens, c'est l'ensemble des professionnels de la radiothérapie qui s'interroge. S'appuyant sur une série «de critères de qualité», un nouveau décret qui garantit une sécurité maximale pour les patients soignés par radiothérapie va être publié en avril au Journal officiel. Des efforts ont déjà été entrepris dans ce sens, mais sans atténuer pour autant les craintes des praticiens.