La Poste mute mais les emplois chutent

Par

Le recours massif à la sous-traitance pour la livraison de colis en est un symptome. La Poste est une entreprise qui est en train de changer de métier, au prix d'un sérieux malaise social. Entre 2004 et 2010, le nombre de salariés est passé de 280 000 à 237 000, soit plus de 15 % de réduction d’effectifs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La mutation est historique. Et se fait dans la douleur. Entre 2004 et 2010, La Poste a fait passer le nombre de ses salariés de 280 000 à 237 000, soit plus de 15 % de réduction d’effectifs ! Selon les syndicats, en 2011, 10 000 postes ont encore été supprimés dans la maison mère, et 4 800 en 2012. Pour cette dernière année, la direction reconnaît seulement environ 2 000 diminutions de postes, les autres emplois ayant été basculés vers des filiales, affirme-t-elle.