Hamon en demi-teinte, Mélenchon offensif, Macron braconne à droite

Le candidat de La France insoumise et celui du PS sont souvent tombés d’accord. L’ancien ministre, lui, s’adresse clairement aux déçus de François Fillon.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L’électeur de gauche déboussolé par le quinquennat allait-il au cours de ce premier débat de la présidentielle trouver une réponse à ses interrogations ? Une partie des partisans de Jean-Luc Mélenchon, de Benoît Hamon et d’Emmanuel Macron sont sûrs de leur choix. Des millions d’autres hésitent, tiraillés entre la colère à l’égard d’un pouvoir socialiste impopulaire et la tentation d’un vote utile en faveur d’En Marche ! pour éviter un second tour entre François Fillon et Marine Le Pen.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal