L’électeur de gauche déboussolé par le quinquennat allait-il au cours de ce premier débat de la présidentielle trouver une réponse à ses interrogations ? Une partie des partisans de Jean-Luc Mélenchon, de Benoît Hamon et d’Emmanuel Macron sont sûrs de leur choix. Des millions d’autres hésitent, tiraillés entre la colère à l’égard d’un pouvoir socialiste impopulaire et la tentation d’un vote utile en faveur d’En Marche ! pour éviter un second tour entre François Fillon et Marine Le Pen.