Manifestant éborgné à Rennes, l'enquête incrimine la police

Par

Une information judiciaire a été ouverte mardi à Rennes pour déterminer dans quelles circonstances un étudiant a été atteint à l’œil par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), lors d’une manifestation le 28 avril. L’expertise médicale comme les auditions ont confirmé l’usage de l’arme par les policiers, initialement démenti. Mediapart a obtenu des photos prises au moment des tirs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les témoins n’avaient aucun doute. Mais les experts n’avaient pas encore livré leurs conclusions. Un étudiant en géographie de 20 ans, Jean-François Martin, a bien été blessé à l'œil par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), lors de la manifestation contre la loi travail le 28 avril à Rennes, alors que la police chargeait une foule en fuite, sur le quai Chateaubriand. Il a perdu l'œil.