Deux Français sur trois ont préféré s’abstenir

Par et

Le premier tour des élections régionales et départementales a enregistré une abstention record de 66,74 %. Elle favorise les sortants de LR et du PS, marginalise le parti présidentiel, et casse la dynamique du RN.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est la grande gagnante de ce scrutin. Et elle rend caduque toute analyse conclusive sur les forces en présence. Dimanche 20 juin, l’abstention a atteint un nouveau record au premier tour des élections régionales et départementales : entre 66,74 % des inscrits (contre 49,5 % aux départementales et 50,02 % aux régionales, en 2015). En clair, moins d’un électeur sur trois s’est déplacé aux urnes. Les responsables politiques qui se sont exprimés dans la soirée se sont unanimement inquiétés de cette situation. Sans pour autant en tirer les enseignements politiques.