Loi sur le travail: le FN reste loin des manifestants

Par

En cette rentrée sociale, le FN est réduit au silence par son refus de battre le pavé. On ne verra pas de sitôt le parti lepéniste, coincé entre détestation des syndicats et orientations néolibérales, manifester son rejet des ordonnances sur le travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« C’est un combat que nous menons à l’Assemblée nationale, c’est un combat que nous menons avec le mouvement qui est le nôtre, au travers de l’information et des convictions que nous transmettons aux Français. » Interrogée par France 2 sur l’absence de son parti dans la rue pour dénoncer les ordonnances réformant le code du travail, Marine Le Pen bafouille les quelques éléments de langage que ses cadres ont égrainés avant elle sur tous les plateaux de télévision. « On combat ces ordonnances mais ni de la même manière, ni pour les mêmes raisons que l’extrême gauche », ajoute sur BFM TV le secrétaire général, Nicolas Bay, ce même jeudi 14 septembre, surlendemain de la manifestation nationale organisée par la CGT.