Affaire Karachi: une nouvelle étape est franchie dans la perspective d'un procès

Par

Enlisé depuis le début de l’année 2016 dans les sables de la procédure, le dossier, dans lequel s'enchevêtrent corruption, ventes d’armes et financements politiques illégaux, s’est enrichi, mercredi 19 octobre, des réquisitions d’un haut magistrat qui réclame le renvoi devant le tribunal correctionnel de six acteurs clés du scandale.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une étape judiciaire importante, mais encore non décisive, vient d’être passée en vue de la tenue d’un procès dans le volet non ministériel de l’affaire Karachi. Enlisé depuis le début de l’année 2016 dans les sables de la procédure, le dossier – il s’agit de l’une des plus grandes affaires politico-financières de ces dernières décennies, dans laquelle s’enchevêtrent corruption, ventes d’armes et financements politiques illégaux – s’est enrichi, mercredi 19 octobre, des réquisitions d’un haut magistrat qui réclame le renvoi devant le tribunal correctionnel de six acteurs clés du scandale.