Laurent Davezies: «Vivre et travailler au pays, c'est un fantasme»

Par et

L'économiste Laurent Davezies, spécialiste des inégalités entre les territoires, revient sur la fronde anti-impôts et anti-Hollande partie de Bretagne. S'il doute que ce mélange d'angoisse et de mécontentements se radicalise plus, il s'alarme de la montée du « populisme et des égoïsmes territoriaux ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Spécialiste de l’économie régionale et urbaine, Laurent Davezies est professeur au Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), titulaire de la chaire « économie et développement des territoires », et professeur à Sciences-Po. Il annonçait en 2012 dans La Crise qui vient (Seuil) la montée des populismes dans certains territoires « déstabilisés » et un « ébranlement des territoires suburbains » avec le « sevrage de la dépense publique et l’énergie chère ». Dans un entretien à Mediapart, il revient sur la contestation sociale multiforme partie de Bretagne. Selon lui, le FN pourrait servir de « soupape » lors des prochaines élections municipales et européennes.