Au PS, le laboratoire des idées perd l'une de ses têtes

Par
Lucile Schmid, n°2 du «Laboratoire des idées», a démissionné en adressant un courrier à Martine Aubry. Jointe par Mediapart, elle explique pourquoi, selon elle, «le PS est un lieu qui stérilise les idées». Pour Solférino, son «coup de blues» s'explique par une mise à l'écart de la liste des régionales en Île-de-France.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est une démission qui tombe mal pour Martine Aubry. Alors que la première secrétaire du PS commençait peu à peu à convaincre qu'elle avait «remis le parti au travail», la vice-présidente du Laboratoire des idées, instance créée il y a un an par la nouvelle première secrétaire au lendemain du congrès de Reims, quitte son poste.