Lieux d’enfermement: Delarue entrouvre la porte sur l'arbitraire

Par

Prisons, centres de rétention, hôpitaux psychiatriques, centres éducatifs fermés : le contrôleur général des lieux de privation, Jean-Marie Delarue, pointe les dysfonctionnements graves des régimes disciplinaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après avoir rendu un avis explosif sur les conditions de détention misérables aux Baumettes, le Contrôleur général des lieux de privation de liberté (CGLPL) rend public, ce lundi 25 février, son rapport annuel, remis une semaine plus tôt en mains propres à François Hollande (en consulter des extraits). En 2012, 159 établissements sur un total de 5 219 ont été inspectés, parmi lesquels des locaux de garde à vue, des prisons, des hôpitaux psychiatriques, des centres de rétention administrative (CRA) et des centres éducatifs fermés (CEF).