Détention confirmée pour le militant toulousain arrêté en marge des «gilets jaunes»

Par

Incarcéré depuis le 4 février après son interpellation en marge de l’acte XII à Toulouse, R. ne sera pas libéré. Le rappel par l’avocat général du « contexte » politique et social a suffi à la cour d’appel pour maintenir ce militant autonome en détention. Malgré un dossier judiciaire quasi vide.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Toulouse (Haute-Garonne), de notre correspondant.– Un « contexte » mouvementé dans lequel les services de police et de justice ont besoin de « confort » pour enquêter. Se rendant à cet argument de l'avocat général, la chambre d'instruction de la cour d'appel du TGI de Toulouse a rejeté vendredi 22 février la demande de libération de R., mis en examen le 4 février pour association de malfaiteurs.