Sarkozy en examen: le juge Gentil veut poursuivre Guaino

Faisant preuve de patience et de détermination, le juge Gentil a accordé à Nicolas Sarkozy le même traitement qu'aux autres mis en examen de l'affaire Bettencourt. Une stratégie qui lui vaut d'être attaqué violemment par l'UMP, et par Sarkozy. Le juge va porter plainte contre Henri Guaino.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est un discret rendez-vous entre Nicolas Sarkozy et les Bettencourt, révélé en son temps par Mediapart, qui a éveillé la curiosité du juge d’instruction Jean-Michel Gentil. Entre les deux tours de l’élection présidentielle, le 26 avril 2007, Nicolas Sarkozy se serait rendu en coup de vent dans l’hôtel particulier de Liliane et André Bettencourt, à Neuilly, malgré un agenda plus que chargé. À cette date, André Bettencourt est en très mauvaise santé, et son épouse est déjà réputée ne plus jouir de toutes ses facultés, selon les experts mandatés depuis par la justice.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal