Emmanuel Macron dévoile une stratégie peu consistante pour les quartiers défavorisés

Par

Le 22 mai, lors d'une intervention tenant plus du stand-up que du discours, le président de la République s'est enfin exprimé sur sa politique en direction des quartiers prioritaires. Bilan : quelques initiatives nouvelles, beaucoup de recyclage et un appel à la responsabilité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Macron l’avait promis : il ne s’engagerait pas sur un nouveau plan en faveur des quartiers les plus défavorisés, ni ne ferait un discours conventionnel. Promesse tenue dans toute son entièreté. Ce 22 mai, au palais de l’Élysée, ce ne fut ni le lieu de grandes annonces ni celui d’une déclaration solennelle comme peut l’exiger la situation des zones urbaines sensibles. Au premier rang, Jean-Louis Borloo, pour qui le président ne s’était pas déplacé lorsqu’il avait remis son rapport le 26 avril, ne pouvait qu’assister au dépeçage de son document, positivement salué par les élus locaux à l'époque.