Les faux du questeur Pastor ravivent le soupçon de fraude électorale dans son village

Par et

Outre des notes de frais injustifiées et un faux communiqué rédigé au nom de Gérard Larcher, le questeur Jean-Marc Pastor se voit reprocher dans son village du Tarn, en dépit du classement sans suite d'une plainte, d'avoir fait voter illégalement des membres de sa famille lors de différents scrutins.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Outre des notes de frais injustifiées et la diffusion d'un faux communiqué au nom du président du Sénat (voir nos révélations ici et ), le questeur socialiste Jean-Marc Pastor se voit reprocher d'avoir mobilisé de faux électeurs, en faisant voter dans son village du Ségur (Tarn) des membres de sa famille pourtant inscrits sur les listes électorales d'une autre commune. Lors d'élections antérieures, il est même soupçonné d'avoir voté à leur place. En avril, le procureur d'Albi a classé le dossier sans suite pour «infraction insuffisamment caractérisée».