Indemnités: l'Assemblée menace les parlementaires hors-la-loi

Par

Révélé par Mediapart, le scandale des indemnités illégales perçues par certains parlementaires rebondit. La commission des lois de l’Assemblée a voté un amendement durcissant le régime des sanctions. Les élus rendront-ils l’argent public ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est vraisemblablement un tournant majeur dans l’interminable scandale des indemnités illégales que perçoivent certains parlementaires dans des entreprises publiques ou autorités administratives, révélé par Mediapart ces derniers mois. À l’initiative de sa présidente, la députée (LREM) des Yvelines Yaël Braun-Pivet, la commission des lois de l’Assemblée nationale a en effet adopté, le 18 juillet, avec le soutien du gouvernement, un amendement au projet de loi sur la moralisation de la vie publique, visant à durcir le régime des sanctions applicable, ce qui risque donc de mettre le holà aux innombrables violations de la loi que nos enquêtes avaient mises au jour.