Attentat de Conflans: révélations sur l’imam Sefrioui

Filières djihadistes et extrême droite antisémite : Mediapart a retracé le parcours et les fréquentations d’Abdelhakim Sefrioui, mis en examen pour « complicité d’assassinat » dans l’enquête sur l’attentat de Conflans, et dont le collectif Cheikh Yassine vient d’être dissous par le gouvernement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une enquête de Mediapart sur le parcours d’Abdelhakim Sefrioui, qui a été mis en examen mercredi 21 octobre pour « complicité d’assassinat en relation avec une entreprise terroriste » dans l’instruction sur l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine, révèle comment cet imam intégriste de 61 ans s’est marginalisé des représentants du culte et des associations musulmanes au gré de ses fréquentations avec l’extrême droite antisémite et la sphère djihadiste.