L'empire de Bernard Arnault sous la surveillance du fisc belge

Par

Une enquête est menée depuis deux mois. Les conclusions devraient être transmises au fisc français. L’enquête du quotidien belge L’Écho révèle une nébuleuse de sociétés, dont plusieurs ont des allures de simples boîtes aux lettres partant sur la Suisse, le Luxembourg ou Chypre.  

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Depuis deux mois, le fisc belge mène une enquête discrète sur la nébuleuse de l’empire de Bernard Arnault en Belgique, révèlent le quotidien néerlandais Tidj et son homologue francophone L’Écho. Le milliardaire a créé de multiples sociétés en Belgique, comme Pilinvest, LVMH Finance, ou Courtinvest. Le fisc belge s’interroge sur la réalité de ces sociétés. Une dizaine par exemple sont domiciliées à une même adresse, qui ressemble étrangement à une simple boîte aux lettres.