Cedar, l’affaire de blanchiment qui embarrasse le clan Hariri

Par

Des écoutes judiciaires visant un réseau de blanchiment d’argent de la drogue permettent de retracer plusieurs remises d’argent liquide à l’avocat de la famille du premier ministre libanais à Paris. Mais l’enquête a été stoppée net.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’enquête délicate, voire impossible par excellence. Depuis que le nom des Hariri a été prononcé, l’opération Cedar – traduction de cèdre en anglais –, confiée courant 2015 à l’Office central de répression de la grande délinquance financière (OCRGDF), et visant un réseau international de blanchiment, a marqué le pas.