Affaire Karachi : Balladur et Léotard visés par une enquête de la CJR

L'ancien premier ministre et l'ancien ministre de l'intérieur sont suspectés d'avoir utilisé des rétrocommissions versées dans le cadre de contrats d'armement afin de financer la campagne pour l'élection présidentielle de 1995.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Édouard Balladur et François Léotard vont être la cible d’une enquête ouverte par la Cour de justice de la République (CJR) sur l’affaire dite de Karachi, pour leurs rôles en tant que respectivement premier ministre et ministre de la défense au début des années 90, rapporte lundi 23 juin l’AFP.