Bayrou et Hollande: les dangers de cette réforme de la Constitution

Par

Au lendemain du vote par les parlementaires de la réforme de la Constitution, le patron du MoDem et celui du PS répondent au cri de victoire de l'UMP. François Bayrou fustige «une réformette» qui ne répond pas aux trois questions essentielles: «une loi électorale plus juste, une justice et des médias indépendants» et qui n'offre pas d'espaces de liberté au Parlement. De son côté, François Hollande précise qu'il n'est pas «anti-sarkozyste mais anti-présidentialiste» et demande des «clarifications» aux radicaux de gauche et à Jack Lang

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lire et voir ici l'entretien avec François BAYROU (MoDem): «une réformette qui n'aborde aucune des questions essentielles»