Gens du voyage : Bourdouleix sera poursuivi

Par

À la demande du ministre de l'intérieur, le préfet du Maine-et-Loire va saisir le procureur de la République pour « apologie de crime contre l'humanité » après les déclarations polémiques sur les gens du voyage du député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À la demande du ministre de l'intérieur, le préfet du Maine-et-Loire va saisir le procureur de la République pour « apologie de crime contre l'humanité » après les déclarations polémiques sur les gens du voyage du député-maire de Cholet, Gilles Bourdouleix. « La justice appréciera les suites pénales à réserver à ces propos », indique la préfecture dans un communiqué. L'élu a dérapé dimanche, lors d'un déplacement sur un terrain de sa ville où une communauté évangélique s'est installée. Évoquant l'extermination des gens du voyage par les nazis, il a déclaré : « Comme quoi, Hitler n'en a peut-être pas tué assez. » Des propos rapportés par Le Courrier de l'Ouest, mais démentis par l'intéressé.