Austérité : Arnaud Montebourg rejoint la fronde

Par

Un ministre de l’économie qui s’écrie :  « On changtout », quand le président de la République proclame : « Je maintiens le cap », c’est l’image singulière du pouvoir exécutif français à la veille de la rentrée. Dans un entretien au journal Le Monde, Arnaud Montebourg se pose en chef des opposants de gauche à la ligne du gouvernement. À ce niveau, c’est une première sous la Cinquième République.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bien sûr, il y a les prudences de style. Elles sont classiques dans le discours politique et consistent à soutenir qu’on ne dit pas ce qu’on dit, qu’on n’entend pas ce qu’on entend, et qu’on est parfaitement d’accord, bien qu’on soit en désaccord.