L'Iran accorde une permission de sortie pour une Irano-Britannique de la Fondation Thomson Reuters

Par
Une Irano-Britannique directrice de projet pour la Fondation Thomson Reuters condamnée à cinq ans de prison en Iran a été remise temporairement en liberté dans le cadre d'une permission de sortie de trois jours, a-t-on appris jeudi auprès de son comité de soutien et de l'ambassadeur d'Iran à Londres.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - Une Irano-Britannique directrice de projet pour la Fondation Thomson Reuters condamnée à cinq ans de prison en Iran a été remise temporairement en liberté dans le cadre d'une permission de sortie de trois jours, a-t-on appris jeudi auprès de son comité de soutien et de l'ambassadeur d'Iran à Londres.