Les femmes, principales perdantes de la réforme des retraites

Par et
Congés parentaux, interruptions d'activité, temps partiel subi... Dans le cortège parisien, jeudi, les femmes qui manifestent voient leur retraite avec encore plus de pessimisme. Beaucoup estiment être les grandes perdantes de la réforme du gouvernement. Témoignages et vidéos.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les femmes seront-elles les «grandes perdantes», comme le dit une manifestante, de cette réforme des retraites? Jeudi 23 septembre, au milieu du cortège parisien qui a rassemblé près de 300.000 personnes, elles étaient nombreuses à s'alarmer de leurs conditions de départ et du relèvement à 67 ans de l'âge légal pour toucher une pension à taux plein. Inégalité salariale, interruption de carrière, parcours «hachés», importance du temps partiel subi...Elles seront les premières touchées par la réforme. A un point tel que le gouvernement préparerait quelques concessions lors du débat au Sénat.