Jean-Jacques Urvoas devant la Cour de justice de la République

Par

L’ancien ministre (PS) de la justice est jugé pour violation du secret professionnel. En 2017, il avait envoyé à l’élu (LR) Thierry Solère un rapport confidentiel sur l’enquête judiciaire qui le visait.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est le procès de deux anomalies démocratiques. Le pouvoir exorbitant et injustifiable qui est donné au ministre de la justice de recevoir des rapports sur les enquêtes judiciaires en cours, d’une part. Le privilège – tout aussi exorbitant et injustifiable – d’être jugé par ses pairs, d’autre part. Ce mardi, et pendant cinq journées, l’ancien ministre (PS) de la justice Jean-Jacques Urvoas va comparaître devant la Cour de justice de la République pour violation du secret professionnel. Il encourt une peine maximale d’un an de prison et 15 000 euros d’amende.