Dossier: la primaire de droite

Fillon ou la revanche de la France des clochers

La France de François Fillon – au-delà de son thatchérisme économique revendiqué – est peut-être avant tout une France qui exalte le terroir. Une France patriarcale, catholique, nourrie d’imaginaire rural et qui ne veut pas voir son beau « roman national » abîmé par la repentance ou par la présence musulmane. 

Lucie Delaporte

23 novembre 2016 à 12h54

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

« Cérans-Foulletourte », « Pauzé », « Notre-Dame-du-Pé »… En réunion publique ou dans son livre Faire (Albin Michel) – vendu à près de 100 000 exemplaires –, François Fillon ne manque jamais de rappeler qu’il vient du terroir, égrenant avec un plaisir manifeste ces noms de communes pittoresques. Hommage à la France qu’il aime, cette France des clochers, des « paysans de l’Ouest », comme il se plaît à dire. Un pays à l’écart des turpitudes des grandes villes, loin du microcosme parisien qui se gaussait d'ailleurs, il y a peu, de sa candidature. Une France révulsée par les années bling-bling de Sarkozy, profondément conservatrice, n’aimant ni la bureaucratie, ni l’assistanat. Une France catholique, patriarcale, qui a détesté l’ouverture du mariage aux homosexuels et voit toujours l’islam comme une menace exogène. Au-delà de ses propositions économiques ultralibérales, Fillon a su se faire le chantre de cette France qui en a assez que l’on abîme son « roman national » et pense avoir encore quelque chose d’unique à dire au monde. Une France de droite qui a pris dimanche 20 novembre sa revanche sur « le diktat des sondages et de l’establishment », expliquait-il.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

France — Enquête
Le « Monsieur sécurité » du groupe LVMH écope de neuf mises en examen
Atteinte à la vie privée, trafic d’influence, violation du secret professionnel... : l’actuel directeur de la protection des actifs et des personnes de la multinationale, Laurent Marcadier, est mis en cause par la justice dans l’affaire Squarcini. Il dément « catégoriquement » tous les faits.
par Fabrice Arfi
Dossier. L’affaire Tapie
Affaire Tapie : radiographie d’une escroquerie au cœur de l’État
Mediapart publie l’intégralité de l'arrêt de la cour d’appel de Paris qui décrypte la mécanique de l’escroquerie ayant permis à Bernard Tapie d’empocher frauduleusement 403 millions d’euros. Les magistrats résument le scandale d’une formule choc : « Les intérêts de M. Tapie étaient pris en considération au plus haut niveau de l’État. »
par Laurent Mauduit
Politique
Gauches : comment reprendre la main pour 2022 ?
Échaudées par les tentatives ratées de « triangulation » dans leurs propres rangs, et encouragées par l’actualité, les gauches recentrent leur discours sur le social. Mais se faire entendre reste une gageure dans un paysage médiatico-politique saturé par les thématiques identitaires.
par Mathilde Goanec et Pauline Graulle
Gauche(s) — Analyse
Programme présidentiel de Mélenchon : ce qui change, ce qui demeure
Réactualisé à l’aune du quinquennat écoulé, « L’Avenir en commun » est débarrassé des points qui avaient le plus fait polémique en 2017, comme l’hypothèse d’une sortie de l’Union européenne. Pour le reste, la continuité domine : VIe République, planification écologique et partage des richesses.
par Fabien Escalona et Pauline Graulle

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
À l'air libre
par à l’air libre
Grand entretien
par Justine Brabant
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik