La fiscalité en tête des contributions au "grand débat"

Par
Deux jours après son lancement, la plateforme numérique du "grand débat national" organisé en réponse à la crise des "Gilets jaunes" avait recueilli jeudi à 10h plus de 50.000 contributions, dont une majorité sur la question de la fiscalité et des dépenses publiques.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Deux jours après son lancement, la plateforme numérique du "grand débat national" organisé en réponse à la crise des "Gilets jaunes" avait recueilli jeudi à 10h plus de 50.000 contributions, dont une majorité sur la question de la fiscalité et des dépenses publiques.